• Renard Minimal

Vivre sans télévision



J'en ai parlé plus ou moins sur un ancien article, mais jamais sans donner les détails et surtout le bilan de ces années sans télé.


Je me souviens de la date exacte parce que ma décision fut prise suite à un événement tragique. Il s'agit de l'attentant de Nice sur la promenade des Anglais, le 14 Juillet 2016. 3 ans maintenant, peu pour moi sans télé, mais surement long pour ceux qui ont perdu un être cher.


Ma décision fut prise quand ma tolérance a explosé en plein vol. En effet, devant la cruauté des attentats et les médias qui ne savaient parler de rien d'autre, j'ai fait une overdose. L'élément déclencheur fut pour moi l’atrocité médiatique de passer et repasser les images de ce camion-bélier fonçant sur la foule. Je n'en revenais pas qu'on tolère de diffuser de telles images, comme-ci on avait besoin en plus de se l'imaginer, le désir de constater l'horreur visuellement. C'était bien trop pour moi, ça ne leur faisait que de la pub, et c'était d'un tel manque de respect pour les victimes, si ce n'est pour l'audience des gens écervelés capables de se nourrir de ce genre de scène.

Comme dirait ma mère c'est la "télé Berlusconi", en référence aux médias Italiens. J'entends par là : télé-réalité, émissions racoleuses (Hanou... pas de pub tellement c'est débile), infos téléguidées, manipulations politiques, manipulations publicitaires... Rien pour que vous puissiez penser par vous même en fait et surtout ne pas élever votre conscience.


Donc j'en avais marre de payer pour de la merde, d'avoir une grosse merde qui trône dans mon salon et vers quoi tout est orienté. Maintenant quand je vois des plans de salons avec la télé comme point central ça me parait hallucinant. Ça me renvoie l'idée de gens qui ne savent pas s'occuper autrement en soirée ou que les soirées sur canapé sont forcément orientées vers la télé. J’exagère quelques peu... Mais quand la télé est arrivée souvent les gens partagés un moment ensemble, puis elle est devenue plus individuelle mais aussi cachée dans des meubles, et enfin elle est devenue omniprésente.


Bon il y a bien Arte qui me plaisait, surtout les documentaires ( que je trouve sur Youtube). Mais par chance je ne me coupe pas du monde et j'ai préféré internet depuis bien longtemps. L'avantage est de pouvoir sélectionner réellement ce que l'on souhaite voir. D'ailleurs ce n'est pas pour rien que le parlement Européen nous a pondu le fameux article 13 sur les droits d'auteurs, ils sentent le vent tourner les types, y a de la tune à se faire les gars!


Et puis je réalise avec le temps à quel point ma vie est moins morose, je suis moins triste, moins négative. La solution miracle, faut limiter les infos! Je vous jure je n'en suis pas moins coupée de l'actualité. Au contraire lorsque j'entends parler d'un sujet je fais quelques recherches et je mélange les sources, je croise les idées (exemple du mouvement des gilets jaunes, des nouvelles réformes de l'éducation...) et puis comme je n'ai pas la source radio ou télé je pose des questions. Ainsi j'ai les infos qu'il me faut.


Ca pourrait paraître égoïste mais savoir qu'à l'autre bout des EU des gens ont perdus leurs maisons dans le feu, à part me miner le moral et en plus me faire bien comprendre que je suis une petite humaine impuissante, ça ne m'apporte rien.

Les seules nouvelles qui m'intéresseraient, sont celles de mes voisins, peut être là j'aurai plus d'impact.


Je pense qu'il faut être méfiant sur l’afflux de certaines infos et sur l'effet plus néfaste qu'informatif que cela peut avoir sur notre subconscient. De manière à tenir les populations dans une angoisse et une peur permanente.


Bon, passons au bilan des 3 ans...


Est ce que ça me manque?

- Pas du tout comme vous le voyez, jamais j'ai ressenti un manque vis à vis de la télé. Mon conjoint un peu plus en raison des matchs, mais il a vite trouvé un compromis avec internet.


Est ce que j'ai l'impression d'être largué vis à vis des discussions autour de la télé?

- Non, mes collègues sont peut être ceux qui en parlent le plus. Mais ça tourne autour des matchs de foot et de la télé réalité, deux choses qui m'insupportent. Donc même avant je n'aurai pas plus discuté avec eux de cela.


Est ce que je me sens larguée par rapport aux infos?

-Non plus, comme je l'ai dis, en discutant avec les autres, en faisant ses propres recherchent sur le net, ou en écoutant un petit peu de radio, on est vite à la page. Par contre je ne suis pas presse écrite, je l'ai jamais été, sans télé ça n'a pas changé de ce côté là.


Est ce que mon salon ne fait pas vide, quand j'invite du monde?

- Non en principe y a un peu de son, et puis on discute, on mange bien, on boit aussi... On ressort les jeux de société et on hurle comme des putois parce qu'on est trop pris dans le game!

Au contraire on se recentre sur l'humain, la télé ne vient plus parasiter. Vous connaissez tous ce moment où vous êtes invité à manger chez quelqu'un et plus personne ne parle mais tout le monde est scotché à l'écran. Je trouve que ça pète toute la soirée. Vous allez partir à la fin de l'émission parce que la télé vous a empêché d'enclencher la discussion et donc l'ambiance.


Est ce que la qualité de l'écran ne manque pas?

- Si clairement, mater un film sur le PC, bof bof! Mais j'ai trouvé une solution toute bête, c'est le vidéo projecteur. Même pour les matchs c'est sympa. Du coup je projette sur le mur vide qui aurait dû être rempli de meuble TV, TV,DVD...

A la place on se fait une mini salle de cinéma très sympa.


Mais qu'est ce que je fais quand je veux buller devant un film?

-Aucun problème, canapé, PC ou tel et une série ou un film. Mais l'avantage c'est que je choisis. Je ne suis ni obligée de me taper le feuilleton de la 6 (romantisme culcul la praline qui te fait croire aux princes charmants), ni les jeux de frics à deux balles (le pognon, le pognon, le pognon même si tu dois en venir à te ridiculiser), ni des vieilles séries policières (Derick...) . Sans parler des émissions de débats toujours très, trop orientées.

Ceci est mon mur vide pour projeter


Même mur, séance de cinéma improvisée un jour de pluie.


Bilan positif, je n'entrerai pas dans la question financière, puisque bien sur je ne paie aucune chaîne câblée mais tout de même un abonnement internet. J'ai également été dispensée des frais liés aux impôts taxe audiovisuelle. Mais comme pour le reste le vent tourne et ça ne durera pas éternellement (je parle des impôts).


Je ne peux que vous encourager à franchir le cap, je vous jure que l'on vit très bien sans et surement même mieux. De plus en plus je me surprend même à vivre dans le calme, sans musique, sans fond sonore, c'est très relaxant.


Bon courage à tous dans votre changement de vie!!



68 vues

Albi, Tarn, France

  • Twitter - Black Circle
  • Instagram
  • Facebook
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now