• Renard Minimal

Ma routine minimaliste

6 ans de minimalisme en 2020, un bilan s'impose.

Je n'en ai jamais fais jusque là.



Commençons avec un petit retour en arrière, j'ai débuté en 2014 suite à de nombreux déménagements (études, CDD). Même si j'étais déjà plus ou moins dans une démarche similaire avant puisque je vivais en coloc ou dans des logements que je meublais grâce à Emmaüs. Puis la totalité des meubles était revendus ou donnés avant mon départ.


Qu'est ce qui m'a motivé à entrer dans le minimalisme?


Ce sont des lectures qui m'ont lancé dans ce style de vie. J'étais libraire et je passais mon temps à mettre le nez dans plein de bouquins de développement personnel. Et là, coup de foudre! Je tombe sur les super livres de Dominique Loreau. Une vraie révélation pour moi, la libération du poids du passé en faisant le vide, ma vision de la consommation actuelle vue comme une manipulation par le marketing. Des générations zombifiées par cela. Moi qui était fan de déco et d'objets futiles, cette dame m'a complètement changé par ses écrits. Je peux dire au bout de 6 ans que c'est un révélation et un changement global de ma personne qu'a eu pour effet ses mots. Mais ça j'y reviendrai plus tard dans un article où je vous parlerez des livres qui m'accompagnent dans mon cheminement.



Petit point sur mon organisation des débuts:


Avant clairement, je passais mon temps à m'acharner à vider la totalité d'une pièce ou d'un espace ( Il y avait du taf), de façon pas du tout méthodique, il fallait juste que ça sorte de chez moi, comme une urgence. Aujourd'hui je n'en ressens plus le besoin puisque j'ai atteins un niveau correct dans le minimalisme et que cette urgence est partie. Bien sur si vous me suivez sur Insta vous verrez que je suis dans un minimalisme qui correspond à mon rythme de vie et au fait que je suis maman. J'ai donc un peu plus de possessions que certains minimalistes, mais je tends à n'avoir que le nécessaire. J'ai deux pièces où je pense avoir touché mon objectif, c'est ma chambre et la salle de bain. Mes possessions dans ces deux pièces peuvent toutes contenir dans ma valise sans problème si je partais un long moment.

Je dirais que ce qui aide vraiment à se conformer à un tel mode de vie, c'est de limiter l'espace de vie. C'est logique, plus on a d'espace plus on stocke. J'ai vécu cela il y a deux ans quand on avait aménagé dans une maison. Il y avait beaucoup trop de pièces, j'ai accumulé c'était une horreur pour se débarrasser de tout avant le déménagement. Je n'avais aucune organisation, mais heureusement une voiture pour charger et amener chez Emmaüs ce que je ne vendais pas. Ce n'était pourtant à l'époque pas foufou mais avec le recul je me dis que je suis parti un peu loin de mes objectifs.


Aujourd'hui:


Actuellement, je vis dans un T3 avec de beaux espaces. Effectivement minimalisme ne veut pas dire vivre dans un studio à 5. Il faut quand même se sentir bien chez soi. Mais la subtilité c'est de n'avoir que peu de lieux de stockage. Donc, ici j'ai une cave et un garage. J'ai vidé la cave, d'un parce que ce n'est pas simple d'y accéder, de deux parce que j'ai un grand garage et ça suffit. Pas la peine de surcharger. Ce lieu de stockage comprend mon vélo, ma remorque de vélo, une poussette, un petit vélo et une trottinette pour enfant. La nouveauté ce sont des caisses pour ce qui sort de chez moi.


Comment je procède :


  1. Je fais du tri quand je me rends compte en ouvrant un tiroir que tel ou tel objet ne me sert pas. Parce que j'ai un nouvel objet (par exemple une tasse) et que c'est l'occasion de virer les anciennes et de faire place au neuf. Parce que ma fille ne touche plus à tel ou tel jeux depuis 2 mois... C'est donc assez ponctuel.

  2. Je laisse toujours un ou deux grands sacs à disposition dans ma cuisine. Dans ces sacs je mets tout ces objets dont je me rends compte qu'ils n'ont plus d'utilité chez moi.

  3. Quand le sac est plein, je le mets à côte de la porte d'entrée et je le descend au garage quand je pars. Je range les objets dans les caisses et les plus gros à côté.




Quel est l'objectif ?


Je stocke dans l’intérêt de vendre en un seul jour. Je n'ai plus de voiture, je dois donc tout penser différemment. Et justement en mai, tous les ans, a lieu devant mon immeuble un super vide grenier sous les platanes. Mon garage me permet de vider ma maison tout en n'ayant pas le stress de devoir aller à Emmaüs régulièrement ou publier des annonces sur leboncoin. Je fais tout de même un exception pour ce qui est des habits que je mets en vente d'abord sur Vinted.


Après le vide grenier?


Tout ce que je n'aurai pas vendu sera donné à Emmaüs. Pour le coup je demanderai l'aide d'un ou d'une amie pour m'aider à tout transporter. Et si j'ai bien vendu un simple aller-retour avec la remorque et mon vélo suffira. Le but étant au final de vider le garage et pas re-stocker derrière.


Voilà ma routine est celle ci depuis quelques mois et elle convient parfaitement. Je n'ai pas forcément le temps ni l'envie de m'occuper de me débarrasser des objets, je trouve que de regrouper pour une date en particulier est plus simple. Mais faut il encore pouvoir mettre de côté en attendant.


Bilan sur mon minimalisme:


Je suis plutôt satisfaite de mon parcours même si j'ai eu des moments de relâche. Actuellement comme vous avez compris j'ai ma petite routine sans stress, je travaille à côté à n'acheter que des choses vraiment utiles, d'occasions et sans plastique.

Je n'ai pas encore poussé mes défis à l'extrême, je le sais je pourrais posséder encore moins de choses. J'ai par exemple deux canapés, mais bon j'aime recevoir et que les gens soient à l'aise, à côté dans ma chambre je n'ai qu'un lit et un portant.


La chambre de ma fille contient encore trop de jouets, j'ai du mal à juger ce qu'il lui faut vraiment. Mais 90% de ses possessions sont d'occasion, pareil pour ses vêtements. Je renouvelle mon lot de tasses, mais en parallèle j'ai un étendoir tout pété depuis 5 ans dont je n'arrive pas à me séparer. Je vire ma déco en quasi totalité et à côté je rempli mon salon de plantes... Voila, tout n'est pas encore parfait (selon moi) mais j'y travaille encore.


J'espère que votre route vers le minimalisme se passe comme vous le souhaitez, il faut simplement se rappeler qu'il y a autant de vies que de minimalismes. Ne vous comparez jamais aux autres. Pensez que vous agissez pour votre planète, pour vous opposer à la société de consommation et aux modes fabriquées par le marketing aux mains du capitalisme. Retrouvez une paix intérieure en vivant parmi les choses qui vous sont concrètement utiles et plaisantes. Le tout pour être en accord avec vous même et vivre dans la sérénité.


Bonne route!





0 vue

Albi, Tarn, France

  • Twitter - Black Circle
  • Instagram
  • Facebook
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now