• Renard Minimal

#9 Définis ton lifestyle


Quand tu t'es bien lancé dans le minimalisme, sur les réseaux sociaux, ou dans tes diverses lectures, tu auras remarqué que beaucoup de nouveaux modes de vies ont émergés ces dernières années. Dans le lot tu vas entendre parler de zéro déchet, de vegan, de décroissant, slow life et j'en passe...


A toi de définir ce qui te correspond, ici je te parle seulement de minimalisme pur. Je ne me sens en aucun cas porte parole du zéro déchet, ni de slow life, chez moi c'est plus speed life.

Oui je mange de la viande, oui je jette encore des déchets mais je tend à diminuer petit à petit, et non je ne suis pas une décroissante. Je n'ai pas utilisé de couches lavables, mais quelques lingettes lavables. Je mange de la viande oui mais locale.


Beaucoup de choses peuvent s'emmêler, mais c'est à toi de définir ton propre LIFESTYLE .

Peut être es tu devenu minimaliste pour des raisons économiques, ou sociales, ou écologiques, ou philosophiques ou politiques... Surtout définis bien tes objectifs et il faut t'y tenir. Ça évitera que tu te perdes et surtout que tu te mettes trop la pression quand tu te seras relaché. C'est la pire des choses qui pourrait arriver. Cela te découragerait et te ferait abandonner ton combat. Sache que c'est un processus long et constant. Nous sommes dans une société ou il est normal de consommer pour consommer. Donc tu seras en permanence entouré de tentations.


Sachez que le minimalisme est un travail sur l'esprit, sur notre rapport aux choses, aux espaces et aux informations. Il faut se délester, s’alléger.

Dans quelques temps, après avoir bien fait du vide, vous sentirez que votre lieu de vie amène de l'apaisement. Et en sens inverse quand vous irez chez des personnes qui accumulent (normalement) vous vous sentirez oppressés. Ce sont les objets qui sollicitent énormément notre attention, ils provoquent un stress et un envoi excessif d'informations que l'on n'identifie plus lorsqu'on vit en permanence avec.



Exemple : Ce n'est pas pour rien que dans les musées on se sent souvent détendus. Les espaces sont souvent grands, peu de choses mises en avant et il règne un calme certain. Suffisamment pour ne pas éparpiller notre esprit et rester concentré sur ce qu'on voit. Alors que dans une brocante notre oeil et notre tête tournent en tous sens et on y reste bien moins longtemps.


Pour conclure, pourquoi ne pas lister ce que vous attendez du minimalisme et vous y tenir. Je ne vous donnes que quelques conseils pratiques mais en aucun cas je vous dirai : ça c'est comme ça et pas autrement.

Vous devez trouver vos limites et vos buts






0 vue

Albi, Tarn, France

  • Twitter - Black Circle
  • Instagram
  • Facebook
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now