• Renard Minimal

Confinée et minimaliste.

J'ai vu fleurir sur la toile quelques sarcasmes vis à vis des minimalistes durant le confinement... Comme quoi on allait bien se faire chier dans nos logements vides... LOL! Et notamment par rapport à celle qui est devenue symbole de ce mouvement (pour certains qui n'y connaissent pas grand chose, oui ma bienveillance c'est fait la male), Marie Kondo! Petite mise au point, Marie Kondo n'est pas minimaliste, elle est maniaque! Elle a sorti un livre pour vous enseigner sa méthode de rangement et par là faire un peu de vide. Ce procédé n'inclut absolument pas le fait d'être ou de devenir minimaliste, qui est une philosophie de vie au delà de ranger une bibliothèque. Déjà car les minimalistes n'ont pas de bibliothèque! Cependant j'ai pu constater qu'au fil du temps cela a déclenché chez pas mal de YouTubeurs ou blogueurs une envie de faire du tri et du vide. Des fois avec l'approche nécessaire, la prise de conscience de l'impact écologique de notre consommation et de bons conseils. Puis des fois avec rien derrière, sans réflexion, pour suivre le mouvement... Bon... Il y en aura toujours!


Apres cette petite entrée en matière, je reviens sur mes deux mois de confinement en tant que vraie minimaliste, pour vous montrer qu'on peut vivre confiné.



Comment je me suis occupée?

Déjà en m'occupant de ma fille (école, jeux, routine quotidienne, sorties, anniversaire...), j'ai télé-travaillé, j'ai pris régulièrement des nouvelles de mon entourage proche et moins proche. J'ai fais du sport, j'ai maté quelques séries (pas plus qu'en temps normal), je me suis occupée de mes plantes, j'ai cuisiné et repris de A à Z ma façon de manger, puis je me suis beaucoup, beaucoup tenue au courant de l'actualité politique nationale et internationale, ce que je ne faisais plus depuis pas mal de temps. Et je ne parle pas que du COVID-19, mais des diverses décisions politiques et écologiques prises. (je recommande de suivre : Tatiana Ventose, Partager c'est sympa, et Osons causer)

Puis j'ai fait un tri et du vide... (Eh ouai encore!) La grande blague c'est que depuis un an je stockais dans mon garage en vue de faire un vide grenier de mon quartier (annulé bien sur). Donc j'ai trié et j'ai mis en vente sur réservation sur marketplace. Et ça a carrément marché, tout est réservé!!!

Puis j'ai pensé beaucoup à mon avenir, car cette situation je pense chez chacun a révélé ce qui comptait et ce qui ne tenait malheureusement qu'à un fil. Et donc j'ai pris des décisions en conséquence.


Est ce que j'ai trouvé ça plus dur que si j'avais beaucoup de possessions pour "m'occuper"?

Non, pas du tout! Je n'ai pas senti le manque de possession. Pourtant je n'avais plus de livre, pas de jeu... Juste mon PC et mon portable en terme matériel "superflu" pour m'occuper et bosser. J'ai cependant télécharger un livre numérique (que je n'ai pas fini)...

Si je suis complètement honnête je dirai qu'un objet m'a fait envie. Mais cela même avant le confinement, c'est une enceinte Bluetooth. Parce que j'avais envie d'avoir un son correct pour danser et écouter des musiques avec ma fille. (Affaire à suivre car je ne me suis toujours pas décidée)


Est ce que ça conforte mon idée d'être minimaliste?

Oui, absolument! J'aurai été complètement stressée enfermée avec des tonnes d'affaires, en passant ma vie à ranger, à être étouffée déjà de ne pas pouvoir sortir. Là je bénéficie d'espace dans mon logement grâce au minimalisme. N''ayant quasi pas de meuble, j'ai pu pousser ce que j'ai, on a transformé le salon en piste de danse, de gym, en parcours, en piste de trottinette... Un espace pour que ma fille et moi puissions nous défouler. Faut dire qu'on vit en ville sans jardin, et pas facile de sortir les premiers temps. Je constate que j'ai ce qu'il me faut de manière générale ni trop ni pas assez. Bon en dehors de mes vêtements où pour le coup j'ai navigué entre survêt et pyjamas... Que celui ou celle qui ne l'a pas fait me jette la première pierre....


Est ce que ça m'a apporté des choses positives?

J'ai remarqué que pour le rangement j'ai complètement lâché l'affaire. C’était mon petit côté "Marie Kondo", je ne supportais pas les jouets partout, elle a le don de s'étaler partout, paaaartout!!! Au bout d'un mois j'ai abandonné, ça créé des tensions inutiles, j'ai abandonné le bordel, j'ai des fois trouvé des astuces pour qu'elle range. Mais j'ai arrêté de forcer. D'ailleurs mon immense table basse en palette, est en fait une table d'écolière rempli de peinture et de pâte à modeler séchée. A un moment faut pas lutter!

J'ai aussi réussi à jouer un peu avec elle. J'ai beaucoup de mal à jouer aux bonhommes et ses histoires menées sous forme de dictature... :) C'est un effet positif j'ai réussi à prendre plus de temps pour elle, peut être aussi à délirer avec elle, car plus détachée du stress quotidien, c'était plus propice à la détente.


Est ce que j'ai manqué de choses pour ma fille?

Alors oui! Clairement j'ai du un peu m'équiper en matériel de loisirs créatifs. J'avais des bases mais pas assez. D'autant plus pour faire le travail de l'école.

Son anniversaire est arrivé aussi en plein confinement, elle a été très gâtée. Plus que la normale. Donc ça relève quand même une interrogation sur notre rapport aux objets encore une fois. Il y avait là une certaine compensation, envers le confinement, l'absence de ces proches pour ce jour.

Je pense qu'il y avait une envie de notre côté (les parents) mais aussi venant d'elle. On se trouve toujours une excuse. Par chance quand même ce qu'elle a eu elle s'en sert beaucoup. On est sur du jeu qui peut se revendre plus tard et donc circuler. On n'a pas du tout pu taper dans l'occasion vu la situation, seulement le bureau de tabac en bas de chez moi vend des jeux et des activités manuelles.

Au début je pensais reculer la date, étant petite elle n'aurait rien remarqué. Mais au final je trouvé que ça nous faisait une journée différente, surtout qu'on était dans le pic de l'épidémie. Ca nous a changé les idées on a passé une super journée. J'ai filmé pour en garder le souvenir, c'est aussi comme ça que j'ai pu partager cette journée avec la famille et les amis. Des appels visio, des videos envoyées en avance, des appels... On a été sollicité toute la journée. Et donc en retour j'ai pu faire un montage de cette chouette journée d'anniversaire.

En ce qui concerne la déco et le gâteau, là c'était du 100% fait maison. Une après midi pour dessiner sa guirlande, un de ses personnages préférés sur chaque lettre, et un portrait d'elle bébé. Oui, chose que je n'avais pas fait depuis longtemps, je me suis remise à dessiner.



Y a t'il un objet qui m'a été indispensable?

Mon journal de confinement. C'est un très joli cahier-livre aux couvertures rigides qui m'avait été offert à Noel par ma filleule. Je le gardais précieusement dans l'objectif de lui donner une utilité. Je n'aurai pas trouvé mieux. Il m'a servi de journal de bord, à déverser ma colère de temps à autres, rapporter des faits et anecdotes, à dessiner, faire mes comptes, faire mes menus, noter des objectifs, milles listes...

Il n'y a pas un matin où je ne le sors pas avec mon café. C'est devenu le rituel confinement. Petit à petit j'ai arrêté d'y noter des choses liées à la situation actuelle, pour laisser place à des projets d'avenir. C'est je pense un objet qui m'a aidé à calmer mon stress et à me projeter en dehors de cette situation. Ce fut très bénéfique. Je vais le compléter jusqu'à la dernière page, il y a dedans des projets qui s'étalent sur plusieurs mois...





Bon je pense que je peux conclure... Donc oui on peut être minimaliste et confinée sans se sentir perdue parce qu'on n'a pas milles objets en sa possession. Il y a eu quelques ajustements, mais aussi des confirmations.

J'ai de plus suivi des minimalistes extrêmes qui vivent en Chine et seul, pour la plus part. Bon visiblement ils arrivent à s'occuper. Je pense que ça relève avant tout d'une richesse intérieure forte. Peut être ce qui nous rassemble c'est cette capacité à pouvoir s'évader mentalement, sans avoir besoin de sollicitations extérieures, n'étant pas toujours dans le présent; peut être un peu rêveur des fois ou ambitieux. Disons que la plus part des minimalistes ont la capacité d'être là sans y être.


Bonne fin de confinement à tous, prenez soin de vous et de vos proches.


71 vues

Albi, Tarn, France

  • Twitter - Black Circle
  • Instagram
  • Facebook
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now